ACADEMIE DE TOULOUSE : MOINS 42 équivalents temps plein pour le privé sous contrat

lundi 15 janvier 2007
popularité : 17%

Pour les responsables du privé au Ministère, la modification des décrets de 1950 va permettre « d’assurer les enseignements à la rentrée en faisant travailler davantage les enseignants ». C’est bien aussi la position de l’Enseignement Catholique !

  ACADEMIE DE TOULOUSE : MOINS 42 équivalents temps plein

soit - 12 au titre de la démographie
et - 30 au titre des décrets de 1950 !!
La rentrée 2007 sera donc très difficile !

 MESURES NATIONALES

moins 300 ETP REDUCTION DE POSTES DUE A LA DEMOGRAPHIE
( + 100 postes en 1er degré et moins 400 postes dans le secondaire)

moins 695 ETP REDUCTION DE POSTES COMPENSEE PAR UN ACCROISSEMENT DU TRAVAIL DES ENSEIGNANTS

L’estimation doit être faite établissement par établissement en fonction des déclarations du chef d’établissement au recteur. Il faut donc s’attendre à des discussions de marchand de tapis... sur le dos des profs, puisque ce sont eux qui paieront l’addition !

SUPPRESSION DES CREDITS SPECIFIQUES

pour la prise en charge d’intervenants extérieurs en langues vivantes à l’école primaire. Mais pour l’emploi des professeurs de LV qui pouvaient compléter leur service ?

+ création d’Unités Pédagogiques d’Insertion à hauteur des crédits spécifiques précédents

 L’emploi pour la rentrée 2007 sera très difficile

L’emploi en second degré dans notre académie, pour la rentrée 2007, va être d’autant plus difficile que, pour beaucoup de professeurs, l’heure de première chaire, par exemple, est dans le service
(17 heures devant élèves + 1 heure de première chaire = 18 heures) .

Par rapport aux heures de laboratoire : les établissements vont-ils embaucher et payer des techniciens de laboratoire compétents et en nombre suffisant de manière à respecter la parité public-privé ?

La situation de l’emploi, déjà dramatique en EPS, pourrait devenir insoluble si l’AS disparaissait, même partiellement, dans les établissements.

 COMPTEZ SUR VOS ELUS SUNDEP POUR RECLAMER HAUT ET FORT LA TRANSPARENCE DANS LES DECLARATIONS D’HEURES DES CHEFS D’ETABLISSEMENT AU RECTORAT !

Avec votre soutien depuis de très nombreuses années, les élus SUNDEP se battent pour que l’emploi soit traité dans la transparence, avec justice et équité , et pour que les priorités soient respectées !

Par ailleurs un certain nombre de mesures ont été abordées avec la Direction des Affaires Financières du Ministère :

 MESURES CATEGORIELLES POUR 2007

LE SUNDEP RECLAME

▶L’augmentation du nombre de promotions à la Hors Classe
REPONSE DU MINISTERE

▶Le nombre de nouvelles promotions à la Hors Classe pourrait passer de 1200 à 1600 environ

LE SUNDEP RECLAME

▶Faire passer les PCEG à 18 heures (au lieu de 21 h actuellement)
REPONSE DU MINISTERE

▶refus du Ministère (cela cacherait-il d’autres projets avec la bivalence .... ???)

LE SUNDEP RECLAME

▶ le reclassement de tous les maîtres auxiliaires de 3e et 4e catégorie en MA2
▶ accorder une prime aux nouveaux enseignants
REPONSE DU MINISTERE :
négociations (fin janvier ou début février)

 SUNDEP et SOLIDAIRES : ELU(E) SUNDEP = ELU(E) DE TOUTES ET TOUS

 LE 25 JANVIER 2007 VOTEZ SUNDEP


Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)