Frais de formation : que fait FORMIRIS de la subvention dédiée à la formation des enseignant.es du privé sous contrat ?

samedi 23 novembre 2019
par  Laurence.V
popularité : 2%

Du nouveau pour le remboursement* des frais de formation initiale et continue à l’I.S.F.E.C. pour l’enseignement privé sous contrat.

*Application de la circulaire du 13/01/2016 du ministère de l’Education nationale relative à l’indemnisation des frais de déplacement, d’hébergement et de repas liée aux départs en formation

Les enseignants bénéficient depuis le 1er septembre 2019 de l’application de nouveaux taux d’hébergement et de repas qui ont été fixés par l’arrêté du 26 février 2019.
Ces dispositions sont d’ores et déjà opérationnelles depuis le portail @.

Les taux de remboursement forfaitaire des frais de repas et le taux du remboursement forfaitaire des frais d’hébergement, incluant le petit déjeuner, sont dorénavant les suivants :

PNG - 173.9 ko

Nota bene :
o Un taux spécifique de 90 euros pour les grandes villes et les communes du Grand Paris

Sont considérées comme grandes villes les communes dont la population légale est égale ou supérieure à 200 000 habitants. Soit, selon le document INSEE références édition 2019, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Lille et Rennes.
(La création des grandes villes n’a d’effet que sur le taux de remboursement applicable et ne remet pas en cause la règle de Formiris selon laquelle les frais ne sont pas remboursés si les lieux de résidence (établissement ou domicile) et de formation sont situés dans la même métropole (au sens du code général des collectivités territoriales) ou même commune.)

o Le taux des indemnités kilométriques a également été revalorisé.

oDe plus, pour les enseignants ultramarins, la nuitée de la veille de la formation en métropole est désormais prise en charge.

Ces nouvelles dispositions contribueront à plus de fluidité des départs en formation au profit des enseignants.

Voici le site où demander les remboursements :

1/ accéder au site FORMELIE
https://www.formelie.org

2/Déclarer et suivre vos frais annexes (espace « enseignant »)
https://fa.formiris.org/profil

3/ se connecter (cliquer sur « se connecter »)
il vous faudra ensuite taper votre identifiant « Gabriel » (non ce n’est pas une blague !!!) et votre code...
Ces identifiants vous seront à demander à votre secrétariat de votre établissement ou bien joindre FORMIRIS de votre académie si votre mail n’est pas répertorier dans la base de donnée de « Gabriel ».

Le SUNDEP Solidaires vous encourage à n’utiliser que votre adresse mail professionnelle.... en effet, elle est protégée et sécurisée par votre académie.
En aucun cas, l’enseignement catholique n’a à connaitre votre NUMEN...

Si c’était le cas, il vous faudra modifier les codes d’accès à votre espace.

Main mise sur les sous de la formation par FORMIRIS.
La formation continue des enseignants du privé est sous la responsabilité de Formiris, par délégation du Ministère.
Nous nous sommes procurés le bilan financier de FORMIRIS 2017-2018 :
Les fonds publics versés s’élèvent à de +47 millions (+35 millions à la formation continue et + 12 millions à la formation initiale)

PNG - 805.3 ko

Comment est redistribué l’argent de nos formations ?
- Formiris décide seul des types de formations pour les enseignant.es de l’enseignement catholique.
- les frais pédagogiques (transport, hébergement, repas) sont mieux remboursés depuis peu et un site a été dédiée (Gabriel évoqué ci-dessus), Formiris rembourse 4,5 millions d’euros soit 165 000 dossiers émis : combien de dossier aboutissent ? Le rapport de l’enseignement catholique ne le dit pas...et ne détaille ni les types de formation ni qui demande (chefs d’établissement ou enseignant.es ?)
- Formiris décide qui part en formation ou pas : sur + de 95 000 demandes seulement 7000 formations proposées.
- les formateurs sont choisis par Formiris et /ou les DDEC. Alors que dans l’enseignement public, un.e formateur.trice est diplômé.e du CAFIPEMP (certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maître formateur) ou du CAFFA (Certificat d’aptitude aux fonctions de formateur ). Ici les DDEC favorise le « copinage » à outrance !
-  Plus de 552 organisme de formation recensés par Formiris : lesquels ? Le rapport ne le dit pas non plus... Il faut savoir que les subventions de l’Etat est une manne d’argent pour les organismes de formation.
- les formations sont parfois « imposées » par les chefs d’établissement, bien qu’intéressantes, ne correspondent pas toujours aux attentes des enseignants en matière pédagogique. De plus, dans le premier degré, des directeur.trices donnent un avis défavorable à une formation demandée au motif que, n’ayant pas de remplaçant.e, elle « désorganiserait » le service !
- Le plan de formation doit être présenté au Comité Social et Economique de l’établissement (CSE). C’est trop rarement le cas.
- Le Compte Personnel de Formation (sous forme de compte à points) est peu connu des enseignants. Sa mise en œuvre doit faire l’objet d’une demande auprès du rectorat. A Toulouse, ce n’est toujours pas mis en place malgré les demandes nombreuses de vos élu.es en CCM.
- Formiris a placé + de 25 millions d’euros sur des comptes de la caisse d’épargne (livret A, compte à terme) et livret société générale. Pourquoi ce matelas d’argent alors que les réformes sont exponentielles et que les besoins de formations augmentent ?

PNG - 582.9 ko

- Formiris met en avant la formation du « fait religieux »qui réinterroge les disciplines
- Formiris propose encore des formations mêlantle fait religieux, la religion et la sexualité.

L’enseignement laïque des faits religieuxest inscrit dans le socle commun de connaissances de compétences et de culture pour comprendre notre patrimoine à travers les disciplines comme l’histoire, les lettres, l’histoire des arts, l’éducation musicale, les arts plastiques ou la philosophie. Et donc pas uniquement à travers « la sexualité » !

Le SUNDEP Solidaires revendique une formation digne de ce nom , qui réponde aux véritables besoins et attentes des enseignant.es, tout au long de la vie et qui corresponde à 10% du temps de travail.

Document intégral des comptes de FORMIRIS 2017-2018 ci dessous.


Documents joints

PDF - 1.3 Mo

Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)