Compte-rendu de la CCMD du 9 juillet 2018

mercredi 11 juillet 2018
par  Laurence.V
popularité : 8%

Ordre du jour :
- accès à la classe exceptionnelle des professeurs des écoles Hors Classe, année scolaire 2017-2018
- affectations des stagiaires ayant validé leur stage, rentrée 2018 2019

Présent-es :

Représentant-es de l’administration :
M. Fulgence, DASEN adjoint (nouvellement affecté sur la Haute-Garonne, remplace Mme Dudé partie en retraite)
Mme Cabrol, Directrice académique de l’enseignement privé
M. Bonzom, chef de bureau DEP1 (1er degré)

Représentantes des maitres :
Mme Vignau et Mme Di Noro, élues CCMD31 Pour le SUNDEP Solidaires
Mme Rouvère, élue CCMD31 pour le SPELC

Représentantes non élues des chefs d’établissement :
Mme Pagès, Ecole La Salle Pibrac
Mme Diaz, Ecole Le Ferradou Blagnac

La séance a été introduite par M. Fulgence, DASEN adjoint.
Une série de questions posées par le SUNDEP Solidaires à propos de la mise en place des critères pour l’accès à la classe exceptionnelle et à la Hors Classe.

1/ Classe exceptionnelle
- L’accès à la classe exceptionnelle se fera à partir de septembre 2018.
- Le contingent dans le Haute-Garonne est de 5 personnes à promouvoir soit 3 personnes dans le vivier 1 et 2 personnes dans le vivier 2. Il est à noter que les enseignants qui ont exercer ou exercent des missions de chefs d’établissement pourront accéder au vivier 1.
Concernant le vivier 2, les personnes qui peuvent y prétendre sont celles qui ont effectuées des missions en qualité de formateur d’une durée d’au moins 8 années.
- Evaluation par le chef d’établissement : il doit évaluer selon 4 positionnements : excellent, très staisfaisant, satisfaisant, à consolider. Une note de service que nous n’avons pas pu nous procurer insiste sur le fait que les enseignants éligibles à la classe exceptionnelle au vivier 2, ne peuvent avoir l’appréciation « très satisfaisant » que s’ils remplissent certains critères (formateurs...), l’appréciation « excellent » ne peut être donnée qu’aux chefs d’établissement....
Le SUNDEP Solidaires dénonce cette mascarade car le chef d’établissement est partie prenante de sa propre appréciation !!!

Bien évidemment, l’évaluation de notre travail est une nécessite pour nous et pour nos élèves. Nous avons besoin d’un regard sur notre pratique et nos conceptions pédagogiques et d’échanges car le professeur est trop souvent face à lui-même et seul dans sa classe. Mais l’évaluation du professeur doit être un moment privilégié et pour cela l’évaluation doit être entièrement détachée de son avancement.
Le rôle de l’évaluation est de repérer les points positifs et les points à améliorer. Les réussites doivent être soulignées et pour améliorer sa pratique, une proposition de formation et/ou d’adaptation de poste doit être faite.

Ainsi, comme nous l’avions déjà dénoncé avant la mise en place d’une telle classe, 99% des enseignants du 1er degré de l’enseignement privé n’auront jamais accès à la classe exceptionnelle !

A la question du SUNDEP Solidaires : quels critères ont été mis en place pour départager entre deux mêmes appréciations comme celle : « très satisfaisant » ?
Le DASEN nous a répondu qu’il y a 3 critères à prendre en compte :
- avis des chefs d’établissement littéral
- avis des inspecteur de circonscription littéral
- ancienneté générale des services (AGS) à compter de la date de départ en retraite.
Aussi ceux qui vont partir très vite à la retraite seront probablement promouvables...

Enfin, le rectorat a souhaité respecter la parité hommes/femmes et donc parmi les 5 promus, il y a un homme, c’est un chef d’établissement...!

2/ Accès à la Hors Classe
Le DASEN a annoncé que :
- Les chefs d’établissement n’ont aucune obligation d’informer les enseignants de leur égibilité à la Hors Classe.
- Les chefs d’établissement doivent appliquer la note de service concernant les appréciations.
- Selon le décret, le contingent des promus est de 16. La liste des promouvables est de 121.
Pour l’instant le rectorat est en attente du retour des appréciations de la part des chefs d’établissement et des inspecteurs de circonscription.
Le SUNDEP Solidaires dénonce ici de l’aggravation de l’élitisme dans notre profession visant à renforcer l’individualisation des carrières, la promotion de quelques un-unes au détriment du progrès pour tous.

3/affectation des stagiaires
- 3 enseignants stagiaires ont été affectés sur un poste de 27heures.
- 8 stagiaires ont été affectés sur des bouts de postes : 4 x 6,75h ou bien 13,50 + 2x 6,75 ou 9h + 6,75h...
- 4 stagiaires ont été affectées sur des postes ASH dont un en ULIS école de Saint Gaudens.
Pour ces stagiaires , une formation spécifique au CAPPEI (Certificat d’Aptitude Professionnelle aux Pratiques de l’Education Inclusive) est proposée par l’ISFEC.

Enfin, il a été question de deux stagiaires en prolongation de stage en raison de maladie au cours de l’année de 2017-2018. Elles sont affectées à titre provisoire sous réserve de valider leur stage en décembre 2018.


Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)