1er degré : Revalorisation de la prime à 1200€/an (ISAE)

vendredi 20 mai 2016
par  Laurence.V
popularité : 9%

A qualification égale, salaire égal, c’était ce que le SUNDEP Solidaires réclame depuis de nombreuses années !

La parité est longue à se manifester que ce soit entre les professeurs 1er et 2nd degré ou entre les personnels des autres administrations françaises. A l’Éducation Nationale, les cadres sont les moins bien rémunérés par rapport aux autres collègues des différentes administrations...cf.site OCDE
Et lorsque l’on regarde en Europe, les enseignants du 1er degré sont les moins bien payés aussi !!
Est-ce que cela va durer longtemps ?

Enfin, le ministère a choisi d’augmenter l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) pour ne plus discriminer les enseignants de l’école primaire avec ceux du second degré. Il faut savoir que ces derniers ont obtenu cette indemnité en 1989. L’ISOE reconnait que les professeurs du second degré suivent les élèves sous-entendu ...pas les instituteurs !

Au mois de mai, notre ministre, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a organisé deux Journées de la refondation de l’École de la République en mai à Paris qui ont été l’occasion d’annoncer la bonne nouvelle. C’est au moment de ce discours de clôture, que le Premier ministre a annoncé la revalorisation de l’ISAE à compter du 1er septembre 2016 soit 80€/mois (net environ). Cette indemnité, pour les enseignants du privé, entre dans le calcul de la pension de retraite car les enseignants du privé cotisent au Régime Général contrairement aux enseignants du public.

C’est une avancée intéressante pour notre métier parce que les enseignants de l’école s’investissent sans compter pour faire réussir leurs élèves. Et leur charge de travail augmente sans cesse au niveau du suivis des élèves (PPS, PPRE, PAP, PAI...) et rencontrent des parents et partenaires de soins...
Pour ce faire, le SUNDEP Solidaires avait écrit une pétition sur son site mais aussi, rencontrer le ministère, dénoncer cette injustice dans les réunions au CSE (Conseil Supérieur de l’Education) et lors de la journée de grève le 26 janvier 2015 (suivie par de nombreux collègues).

Le combat n’est pas terminé car le SUNDEP Solidaires continue de demander que cette indemnité soit versée à tous les professeurs des écoles en SEGPA-ULIS collège et lycée...De plus, les différences de salaires restent prépondérantes ...Il est indispensable de revoir les grilles de salaires et le SUNDEP Solidaires demande que la promesse électorale de notre président Hollande soit tenue avec une augmentation des salaires sans tergiverser...Une pétiton est à signer en soutien tous les professeurs de SEGPA-ULIS en collège et lycée.

PETITION A SIGNER en cliquant sur le lien :

https://www.change.org/p/l-%C3%A9galit%C3%A9-de-traitement-pour-le-versement-de-l-isae-%C3%A0-tous-les-professeurs-des-%C3%A9coles

Il faut améliorer les carrières entre PRIVE-PUBLIC et que tous partent à la retraite en étant au dernier échelon de la Hors classe pour rattraper les pertes de notre pouvoir d’achat cumulées depuis des années. Cela passe par une augmentation de la valeur du point d’indice.


Brèves

4 décembre 2015 - CCMD avancements/promotions 30 novembre 2015

Ordre du jour :
Elections des représentants de la commission de réforme départementaleRetour (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

Avec le SUNDEP Solidaires, j’exige l’égalité de mes droits et la reconnaissance de mon travail : (...)

5 novembre 2015 - PETITION POUR QUE ISAE = ISOE

En 1990, Lionel JOSPIN, ministre de l’Education nationale, a souhaité réduire les inégalités entre (...)

11 septembre 2015 - Légère revalorisation des salaires des instituteurs suppléants

Les instituteurs suppléants bénéficieront :
d’une revalorisation à l’indice de base 321 (au lieu (...)

21 mai 2012 - Semaine de 5 jours : le gouvernement fait régner la terreur et s’apprête à affamer la population (des hôteliers-restaurateurs)

Les hôteliers jouent à se faire peur : en rétablissant la semaine de 5 jours dans le primaire avec (...)