Augmentations des salaires des personnels de droit privé relevant de la FNOGEC : véritable revalorisation ou « nasse » pour des revalorisations futures ?

mardi 8 juillet 2008
popularité : 43%

Si les grilles indiciaires n’ont pas bougé depuis juillet 2007, un accord entre la FNOGEC, la CFDT, le SPELC et la CGC a abouti à l’abandon du point de la fonction publique comme référence, au profit d’un point propre aux salariés OGEC.

La valeur du point de la fonction publique est fixée à 54,6834 € depuis le 1er mars 2008.

* Au 1er septembre 2008, la valeur du point applicable aux salariés de droit privé sera de 56,30 €, ce qui correspond à une augmentation de 2,96 %.

Augmentation en trompe l’œil, puisque la perte de pouvoir d’achat étant évaluée à 2,8% sur la période, le gain réel est de... 0,16% !

* Si la revalorisation annuelle du point d’indice de la fonction publique est
insuffisante, elle constitue un minimum de revalorisation automatique des salaires.

* Il faut remonter à novembre 2006 pour que tous les salariés OGEC se voient octroyer une augmentation d’un point d’indice en plus de celle accordée dans la Fonction Publique.
La référence à la valeur du point de la fonction publique disparaît le 31 août à minuit.
Avec sa disparition, les augmentations seront accordées selon le bon vouloir des patrons.

* Historiquement les négociations salariales nationales n’ont abouti, jusqu’à présent, qu’à des augmentations visant à rattraper l’inflation et la hausse du SMIC.

Pour toutes ces raisons, le Sundep dénonce cet accord

- qui entérine la perte définitive de la garantie annuelle de revalorisation des salaires pour quelques miettes (+ 0,16 %)

- qui précarise encore davantage les salariés les plus fragiles (dont beaucoup de femmes, qui ont les indices les plus faibles, et sont plus souvent employées à mi-temps, ou à temps partiel, que les hommes).

- qui se contente de prévoir « la nécessité d’examiner la revalorisation des salaires en tenant compte, notamment, de l’évolution des indicateurs socio-économiques ». Bel exemple de langue de bois.


Brèves

22 février 2006 - Santé et sécurité au travail : un site créé en 2001 est animé bénévolement par des médecins du travail regroupés en une association indépendante.

Son objectif est de diffuser des fiches d’activités professionnelles et des fiches de risques. Il (...)

31 décembre 2005 - Les employeurs privés catholiques ne veulent pas

entendre parler de l’augmentation des indices de la grille des salaires des personnels relevant (...)